GEORGES TONY STOLL / DJAMEL TATAH

Dialogue
06 Mar – 10 Apr. 2021

" Georges Tony Stoll synthétise de la manière la plus radicale l'approche esthétique et philosophique de la représentation actuelle. Ses images simples, abstraites, "jetables" mais irréprochables, révèlent à chaque fois une énigme personnelle sur notre époque".


Louis Mesplé, L'aventure de la photo contemporaine de 1945 à nos jours, Ed. Chêne, 2006, Paris. p. 206.


En parallèle de la FIAC OVR 2021 à laquelle la galerie participe avec une sélection de photographies iconiques des années 90 de Georges Tony Stoll, Jérôme Poggi est heureux de présenter une exposition de ses photographies et de ses tapisseries à la galerie du samedi 6 mars au samedi 10 avril 2021.


En regard, à proprement parler, de ces photographies, plusieurs tableaux de Djamel tatah sont accrochés dans l'espace d'exposition, offrant un dialogue entre deux oeuvres picturales et photographiques, abstraites et figuratives.


1993 : Georges Tony Stoll (né à Marseille en 1955) découvre qu'il est autant photographe que peintre, presque par hasard, lorsqu'un ami lui offre un appareil photo numérique. Ses photographies prennent immédiatement place parmi les images les plus radicales et décisives de l'histoire de la photographie contemporaine dans les années 90. En tant que performances de corps et d'objets capturés à la lumière du flash, les photographies de Georges Tony Stoll sont "de fausses images d'un ensemble de réalités différentes que nous ne devons pas nécessairement reconnaître". (...) Et ces images deviennent des images anonymes, tout en obligeant ceux qui les regardent à se préoccuper ensuite de leur expérience de l'étrangeté".


Visiter la Viewing Room


3D Tour